Le climat et les saisons

Publié par Rosic Romain le

(temps de lecture estimé à 15/20 minutes)

Le climat et les saisons sont bien connus de tous. Et pourtant, il y a encore beaucoup d'idées reçues à ce sujet. Comme par exemple la saison des fraises. Une rumeur collective voudrait que la saison soit en Mai. 

Longtemps je me suis fié à cette idée reçue, même dans ce métier, j'ai eu tort d'y croire sans même y réfléchir un instant. Et un jour j'ai posé la question à un producteur âgé, trop âgés pour travailler encore mais complètement passionner par son art

"Bonjour Monsieur, c'est quand la saison des fraises?"

Ce Monsieur a trop de savoir, il a grandi dans les fraises. C'est ce genre d'hommes qui produisent les fraises parmi les plus sucrés au Monde.
Des petits producteurs par-ci par-là qui ont un savoir-faire rare et qui sont passés Maître sur le sujet. De par les parents, un savoir et une passion se transmettent. Mais comment font-ils pour toujours être au-dessus du lot. "Ce n'est pas un métier mais une vocation jeune homme."
Bien que la nature aussi en produise des merveilleuses, les fraises du jardin, les fraises des bois et autres variétés. Mais quand il s'agit de produire à des fins lucratives ce n'est jamais la même chose. 

C'est sûrement lui le mieux placé pour me répondre au sujet de la saison des fraises puisqu'il en produit depuis toujours. En tout cas, je ne vois personne de mieux placés qu'un producteur de fraises pour parler du sujet. C'est vraiment une qualité incroyable, il a toute ma confiance.

"Les fraises en général, toutes variétés confondues poussent à partir des premiers jours doux de l'année et sont récoltées jusqu'au première gelé" m'a-t-il dit. 
Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple. Je ne m'attendais vraiment pas à cette réponse aussi simple, il m'a fait réfléchir car j'étais bloqué sur le mois de mai, j'étais surpris.

Il est vrai que le mois de mai et celui d'octobre sont très similaires au niveau du climat, et il y a plein de variétés, peut-être que d'autres variétés poussent en septembre, ou tout simplement que ça ne s'arrête jamais de pousser jusqu'à ce qu'il fasse trop froid. Parfois la nature est très simple.

Et quand il a vu que j'avais compris cette logique de climat c'est à ce moment qu'il a dit : "tu as deux types de fraises, celles de mai/juin et les remontantes. Les remontantes sont comme une queue de lézard, tu sais ça repousse"

 Choc total, bouleversement et enfin soulagement, en un instant l'idée reçue que j'avais au sujet des fraises s'était envolé à tout jamais. Je me suis senti léger, comme ci un mauvais esprit logé dans un endroit de ma tête me freinait constamment sur le sujet des fraises. Est-ce que c'est bien si je vends des fraises après le mois de juin alors que ce n'est pas la saison pensais-je. Ça me remettait constamment en cause.

 Comment il a réussi en deux phrases à détruire cette idée reçue. 

Pendant 50 ans les gens ont dû lui poser les mêmes questions, comme ils nous les posent au magasin. Des questions du type :

C'est normal des fraises en octobre ? Ça vient d'où vos fraises ? Pourquoi il y a des fraises à cette période de l'année ? 

Et des phrases de type : 

Ah non mais c'est sous serre ! Depuis quand il y a des fraises en novembre! Vous êtes sur de ce que vous dîtes ! On le sait qu'en France la saison des fraises c'est en Mai!

 Au final, il a dû être confronté à des milliers de personnes aux idées reçues comme je l'étais qu'il a trouvé dans ses réponses le moyen de mettre K.O. les idées reçues en toute simplicité. Une sorte de "Mike Tyson" avec un béret et un col roulé rouge, un sourire sur lequel il manque une dent et une pédagogie certaine pour nous faire aimer les fraises. A force de toujours croire que la saison est en mai nous finissons par détester les fraises. Quand on voit des fraises "hors saison" on pense tout de suite à une serre, à des pesticides, à plein de choses négatives puisque les questions des gens reflètent la base d'une pensée? Que vous dites vous en voyant des fraises en octobre? 

Mais qui raconte de telle chose, entre mai et octobre il n'y a pas de différence à par la barrière de l'esprit et les rumeurs. Car le climat, est quasiment identique. Donc manger des fraises en octobre est 100% naturel. Il faut juste jeter l'idée reçue à la poubelle… Et surtout il faut se faire plaisir dans la vie, le temps passe mais on ne le rattrape pas.

Un matin on se réveille et on se rend compte que toute notre vie nous avons écouté les autres sans même donner notre opinion sur le sujet. Mais pour plaire à qui exactement ? Toujours des interdits et encore des interdits... Toujours des barrières, des fossés, des crevasses, des murs.

Comme si on recherche le chemin du bonheur, que celui-ci est simplement tout droit et que tout le monde dit de tourner à droite. Vers une facette obscure, détestez les fruits et légumes c'est rejeter la nature à mon sens. En tout cas cette idée reçue au sujet des fraises ne guide pas les gens vers le bon chemin, c'est mon avis et celui de mes confrères. Il n'y a pas de porte-parole des primeurs mais on pense tous la même chose.

Cette année les meilleures étaient celles de fin octobre début novembre. Les fraisiers ont bien pris le soleil d'août et septembre, la fraise a pu bien grandir et donner beaucoup de sucre. Du coup je ne sais quoi vous dire, qui a raison et qui a tort, regardez par vous-même, tout le monde évoque une saisonnalité courte sur la fraise, des sites connus, des sites références. Mais eux-mêmes ne sont pas au courant je pense. Ce n'est qu'une partie des variétés qui sont concernés par cette période, et le reste ? Est-ce une excuse suffisamment valable pour faire croire que les variétés remontantes sont trafiquées. Personnellement je ne remettrais pas la nature en cause sur des variétés datant des Incas.

 C'est magnifique pour une femme enceinte de manger des fraises, c'est bon pour elle et c'est bon pour le bébé. Je ne sais pas si je dois dire Dieu ou le Créateur ou le Big Bang mais la nature est là pour apporter aux hommes et aux femmes le nécessaire mais non, manger des fraises devient interdit alors que c'est 100% ok. Il ne faut pas croire tout le monde sur parole mais bel et bien nos producteurs talentueux. Ils sont les gardiens d'un savoir que nous soutenons. 

 Si la question est de ne pas acheter des fraises car elles sont trop chères, alors c'est compréhensible mais l'excuse de "ce n'est pas la saison" n'a pas de valeur ni lieu d'être.
Parfois, des parents disent cela devant leurs enfants et les enfants grandiront avec cette idée reçue...
J'en ai conscience que l'argent parle plus fort sur Terre mais de là à se trouver des excuses pour mal manger, c'est une sombre réalité que je constate au quotidien. 

 Un pain au chocolat coûte plus cher que des fraises de luxe.

Le pain au chocolat ou même un croissant coûte plus cher au poids (~60g pour 1€20 soit 20€/kilo) que des fraises de luxe (16€/kilo).

Et de plus les fraises de luxe, seule une élite est capable de les produire, alors qu'un pain au chocolat s'achète dans n'importe quelle boulangerie. Et parfois, c'est même du congelé mais là je suis hors sujet. 

Dans un autre article…

Donc pour bien comprendre les saisons, il faut d'abord bien comprendre le climat.

Le soleil, la pluie, la température etc.

Quand il fait beau, presque tout pousse
Quand il fait froid, presque tout est figé. La croissance est lente.
Quand il gèle, une chance sur deux pour que la récolte à venir soit nulle.

De nombreux fruits seront présents encore en automne car l'été leur a servi de nourriture. Le soleil de l'été a été leur nourriture en d'autres termes. Le soleil est l'ami de la Terre. Il a une influence sur elle comme un père d'une manière imagé. Et l'eau serait la mère de tous les êtres vivants et végétaux, par exemple, une fraise c'est 90% d'eau. Et s'il n'y a pas de soleil, la vie n'existerait pas non plus. Donc c'est vraiment la première base, la première notion fondamentale. 

Attention, il ne faut pas croire que si la saison est à l'heure du rendez-vous cela signifie qu'elle sera excellente.

Lorsque la saison est en avance cela signifie qu'il a fait beau la plupart du temps, que les fruits ont reçu assez de soleil pour être bien sucré. Certains étés, des vignobles ont récolté 3 semaines avant la période habituelle car déjà trop sucré pour du vin.

Et encore une fois, cela dépend de la provenance. D'une région à l'autre le climat change. D'un pays à l'autre également. C'est pour ça aussi qu'il y a beaucoup de confusion mais tout reste logique.

Souvent les fournisseurs font durer "la saison" d'un fruit ou d'un légume en important d'ailleurs. Mais pourquoi font-ils cela ?
Car il y a une demande et c'est pour eux un moyen de gagner leur vie. 
Attention, ailleurs ne signifie pas l'autre bout du monde ou que c'est du trafiquer. Simplement que nos stocks sont épuisés ou que nous n'en produisons pas du tout. Et parfois c'est une question d'argent car il peut y avoir plusieurs provenances sur un fruit ou légume de saison
Je vais écrire un article sur l'importation prochainement, c'est un gros sujet. 

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas.

Qui sait quand la saison va démarrer et quand elle finira.
Il faut juste en profiter pendant qu'elle est . Profiter de l'instant présent, le fruit est là, il est disponible. Pourquoi attendre que son temps soit fini pour en vouloir? J'ai envie de dire, c'est maintenant ou jamais. L'abricot "orangered" c'est uniquement deux semaines, ensuite la meilleure variété n'est plus là avant l'année prochaine. Je dis ça pour les amoureux d'abricots, c'est l'abricot avec le taux de sucre le plus élevé. C'est de l'alchimie naturelle, c'est la Terre qui fabrique de par ses arbres un fruit extrêmement sucré. Le fructose apparaîtra dans le fruit s'il se sent bien. Cela peut paraître spirituel mais c'est la nature. C'est le climat et toutes les bonnes conditions réunis qui ouvre la porte au bon sucre. En tout cas, personne ne vient avec une seringue y ajouter du faux sucre. 

Et trop souvent, on se refuse des choses car on mélange contre saison et saison locale.
On accepte la contre-saison sur certains produits comme la banane alors que des produits locaux avec des idées reçues nous ne l'acceptons pas comme les fraises en octobre.

Il n'y a pas une date précise de sortie. Les fruits et légumes ne sont pas des films. Il n'y a pas d'avant-première, pas de bande-annonce… Dans la vie nous sommes trop habitués à avoir des plannings, des réunions avec des jours et heures bien précises qu'on voudrait la même chose avec les fruits et légumes. Nous sommes tous tributaire du climat. C'est lui qui dicte comment va être demain. D'où l'importance de le comprendre pour mieux assimiler les saisons. Le rôle principal du Pharaon était d'assurer la crue du Nil mais que pouvait-t-il y changer lui. L'Égypte avait une terre fertile grâce aux crues du Nil et elle s'en est servit comme un allié. Aujourd'hui tout le monde sait qui étaient les Égyptiens et les Pharaons. Mais sans climat favorable, l'Égypte n'aurait jamais été celle qu'on connaît aujourd'hui. Ils ont prié le Dieu Soleil pourquoi, ils ont très bien compris à quoi il sert. C'est le big boss, le soleil et l'eau font presque tout le travail

Après c'est une question de températuresde nuages et de ventD'aridité, d'humidité et d'altitude.

Il y a beaucoup de logique dans le climat, beaucoup de simplicité qu'on veut toujours en faire un sujet compliqué. Ne vous prenez pas la tête avec toutes ses questions dans le seul but de vous faire lâcher l'idée de manger un fruit ou un légume.

Personne ne sait quand les fruits seront prêts à être cueillis, il y a des périodes approximatives et les seuls qui soient vraiment informés sont les producteurs dans leurs domaines respectifs. Si le producteur sent que c'est bon, il va récolter. Sélectionnera-t-il ses fruits mûrs ou récoltera-t-il certains fruits prématurément cela ira avec son savoir-faire. Je suis là justement pour trouver ce qu'il y a de meilleurs et peu importe le prix.

J'écrirai un article également concernant les qualités. Car certains producteurs ne jouent vraiment pas le jeu et font détester à tout le monde les fruits et légumes. La qualité est vraiment faible, les fruits sont sans sucre et cela est très contraignant pour nous autres.
Il expliquera pourquoi une clémentine peut coûter 2€ le kilo et des autres à 7€. Là aussi il y a une logique…

Certains ont l'esprit bloqué à une date précise. Comme ci chaque année depuis Charlemagne, les pommes sont prêtes le 15 septembre.

C'est trop tôt pour les clémentines, quoi des fraises en octobre, il faut 30 litres d'eau pour un avocat, je n'achète pas de fruits qui ont voyagé plus que moi (mais achète des bananes), c'est trop cher, un bon melon doit être comme ci, comme ça, ce n'est pas la saison! Et pleins d'autres idées reçues. Plein de freins à main qui vous empêchent de manger l'essentiel et le naturel.

 Qui sait quand le bébé va naître ? C'est pareil pour un fruit. Mais des gens savent à coup sur l'heure et la date de maturité d'un fruit sans le regarder, sans le comprendre. Il ne faut pas abuser quand même, le boss c'est le climat. C'est lui qui décide encore une fois. Attention, maitrisez un microclimat comme une serre ne signifie pas non plus que c'est du chimique où toutes les idées reçues qu'on puisse avoir sur la serre.

L'intelligence de l'Homme nous a fait découvrir la serre et celle-ci est notre alliée. Il y aura également un big article sur la serre, qui a mon sens, à la même importance que le réfrigérateur.

C'est une date approximative mais une chose est sûre, il sortira quand il devra sortir disait le sage. Quand la saison arrive en avance, c'est mal vu par certains, ils disent que c'est trop tôt. L'idée qu'ils ont est que la terre est déréglée... En fait, c'est juste que les fruits sont prêts un peu en avance par rapport aux années précédentes, il n'y a jamais 2 mois d'avance mais quelques semaines. Comme un bébé qui naît au bout de 8 mois et demi. En sens inverse aussi, il peut y avoir du retard...

Aujourd'hui l'Homme maîtrise la sortie d'un bébé, mais comment faisait-il avant ? Avant l'Homme se fier à lui-même. Il observait le ciel, la nature. Il n'avait pas de réveil etc. Le climat si je puis dire, était sa boussole temporaire. Aujourd'hui nous avons oublié celui que nous étions, l'essentiel n'intéresse beaucoup moins étant donné que le savoir est disponible depuis un téléphone. Mais quelle est la valeur de ce savoir, je me pose la question aujourd'hui, j'ai lu trop de bêtises sur le net. Nous avons tous une carence, tous un manque d'informations, tous eus des idées reçues et vous êtes de plus en plus nombreux à trouver étrange certaines idées reçues.

Enfin cela n'engage que moi mais il y a beaucoup de faux savoir sur internet, beaucoup de sottises rédigées par des gens qui n'ont aucune connaissance au sujet des fruits et légumes. Regardez les sources!

Pour savoir si on met un pull à capuche on regarde sur le téléphone s'il va pleuvoir alors qu'il suffit de regarder par la fenêtre et de ressentir les choses. Le climat est observable à l'œil nu, il faut le regarder.
Parce qu'au fond de nous on le sait et on le ressens.

Cela paraît simple mais dans nos têtes vers le mois de mai nous avons déjà l'esprit en été alors qu'en octobre, nous pensons déjà à l'hiver. Tout se mélange dans la tête de certains, des comparaisons sont faites alors qu'elles n'ont pas lieu d'être, on mélange avenir avec présent. Pourquoi penser à décembre alors qu'on est juste fin octobre. Pourquoi voir déjà demain alors qu'on est aujourd'hui. Et pour regarder un fruit au mois d'octobre il faut d'abord regarder le passé du fruit qui est en été et non en hiver. On pense toujours au futur mais pour les fruits et légumes il faut penser au passé. A leurs périodes de croissance

Aujourd'hui nous comprenons mieux l'économie que le climat.

Alors nous pensons que des fruits et légumes en octobre sont trafiqués, sous serres car l'esprit est déjà à Noël. Les idées reçues freinent l'évolution intellectuelle. Le fruit n'a pas poussé dans la journée… Il a poussé pendant l'été!

Cela porte à confusion car on peut voir des fraises en mai et encore des fraises en octobre quand quelqu'un nous a enseigné que pour manger des fraises en France la saison est en Mai. (Si le cerveau était un ordinateur je dirais de prendre ce fichier, ce virus, est de le glisser dans la corbeille. Et ensuite, de bien cliquer sur vider la corbeille et de redémarrer l'ordinateur pour être sûr qu'il n'existe plus)
Les gens sont un peu déboussolés et je le comprends parfaitement. On pense que ce n'est pas normal et rares sont ceux qui pensent à des choses positives sur le sujet. S'il y a beaucoup de négativités autour de ce sujet, je le vois comme une peur, un scepticisme et un manque de connaissances.

On ne se dit pas qu'il a fait beau, que la température est très correcte alors ça doit pousser naturellement. Pourquoi on voit le mal partout au sujet des fruits et légumes ?
Qui a la réponse exacte à ça, je pense qu'il y a plusieurs réponses et c'est aujourd'hui un sujet d'études pour moi. Essayer de comprendre la pensée, c'est un mystère à percer.

Je vous donne un exemple qui vous parlera peut-être plus.

Si la température reste de 18 degrés jusqu'en janvier et que le soleil continue de briller dans le ciel, la France n'aura besoin de rien importer. On aura des fraises 100% plein air pour Noël. Si vous voyez des fraises en hiver, que ça soit chez un primeur ou dans le fraisier du boulanger, c'est normal. C'est de la fraise d'importation soit d'un pays qui n'a pas eu de gelé ou en provenance d'une serre de ce même pays. De la fraise française en hiver, je n'en ai jamais vu…

Donc s'il y a des fraises en octobre et qu'il fait 16 degrés, que le soleil brille, c'est 100% normal, 100% naturel, 100% Français pour Panier Livré.

Si votre but est d'en savoir plus, ou tout simplement de profiter de super fruits 100% naturels il faudra tôt ou tard desserrer le frein à main car je suis parti pour écrire plein d'articles. Je ne vais pas laisser des gens qui n'ont rien à voir avec le métier écrire des sottises à longueur de journées.
Il faut jeter ses idées reçues à la poubelle et mettre dans la tête des enfants le plus rapidement possible les vraies informations. Les idées reçues sont de véritable frein à main. Elles nous font marcher à reculons et sont contre-productives. 

Les enfants eux, sont malléables. Ils sont pleins d'envies, plein de joies. Ils ne demandent qu'à apprendre. Et pour une fois qu'ils veulent un fruit, ils se prennent un carton rouge injuste. Si vous arrivez à vous mettre à la place d'un enfant alors vous vivrez cela comme une profonde injustice. C'est le fruit préféré des enfants mais celui-ci grandira avec des idées reçues qui le feront détester les fruits et légumes. Sa santé est de ce fait menacer par du non naturel et du trafiqué en compensation comme un pain au chocolat. Et non l'inverse comme certains veulent nous faire croire. Il ne faut pas rigoler avec la mémoire des enfants, ils se rappellent de tout. Les enfants d'hier sont les adultes d'aujourd'hui.

D'une part, le climat est doux et agréable en France presque 8 mois de l'année. Beaucoup de fruits et légumes poussent et d'autre part, manger un fruit ou légume reste ce qu'il y a de mieux pour votre santé et celle de vos enfants.

A présent je vous invite à bien observer ceux qui interdisent de manger des fraises en octobre ou autres interdictions soi-disant éthique, vous les verrez probablement d'un autre œil. Libre à vous d'y croire ou non. En tout cas, c'est une évidence.

La moralité de cet article est qu'il est grand temps pour l'Homme d'avoir conscience de l'environnement qui l'entoure, de l'observer et de le comprendre avant d'émettre un jugement basé sur des idées reçues.

Toutes ses idées reçues ont un but mais lequel ?

C'est votre ressenti qui compte et non celui d'un autre. C'est vous le boss, c'est vous qui décidez de ce que vous allez manger. Privilégier le naturel ne tuera jamais personne car vos organes connaissent déjà les fruits et légumes. Ils sont habitués depuis toujours…

"Le créateur" a créé une solution naturel pour nos besoins. Si c'est là, c'est pour une bonne raison mais qu'en on écoute certaines personnes j'ai l'impression qu'ils veulent nous dévier de cette évidence qui aujourd'hui ne devient plus une évidence mais une ignorance.

Merci pour la lecture.

5 commentaires


  • ’Un pain au chocolat coûte plus cher que des fraises de luxe. Le pain au chocolat ou même un croissant coûte plus cher au poids"
    Je vais avoir du mal à convaincre mes gamins de changer de goûter, mais ma balance sera ravie 😁

    Agathe the Power le

  • Encore bravo je suis d’accord avec vos 2 articles. Continuer Monsieur ! A quand un autre?je m’abonne comme ça je reçois

    Marta le

  • J’ai beaucoup aimé cet article, je le relirai à coup sûre en cas de doutes ! C’est super intéressant, j’ai beaucoup appris.
    Merci Romain.

    Fadwa le

  • Merci pour cet article très enrichissant heureuse qu’il y est encore des gens qui prennent le temps de nous apprendre des choses intéressante.

    Amelie Dreyere le

  • Bravo pour cet article👏👏👏

    Lagarde le

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés